vendredi 13 février 2009

Si y bon, di y bon

Soit en français de France, quand un travail est bien fait, il faut le dire haut et fort !
Quand le propos est clair, l'élocution aisée, bref, que
"Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement"
"Et que les mots pour le dire viennent aisèment"

il faut se dépêcher d'aller consulter l'article des Ours Grenoblois sur ses essais de roues:
http://familiaridebar.org/wp/2009/02/12/roulez-petiteseuhroues/

et lire évidemment les commentaires.

Même sujet (les roues) et autre question de Acmé , brillant vainqueur du concours de logo organisé pour le site Longboard in Paris, qui me demande un mode d'emploi pour déglacer ses jolies roues neuves.
Comme Nicolas, Raphaël, Jazz et autres viennent d'investir dans des Kryptos flambant neuves, je les invite à lire ces quelques conseils de bon sens !


> Message du 13/02/09 16:15> De : acme.lab@free.fr> A : sakaroule@gmail.com>
>Objet : Roues neuves...
>Salut, je suis lecteur de ton blog, qui, il faut l'avouer, en matière de roue fait "référence", et c'est donc naturellement vers toi que je me suis tourné pour tenter de trouver des réponses à mes interrogations...
J'ai un nouveau jeu de roues Orangatang 75mm/80a, et ma question est...
Comment les déglacer au mieux, afin qu'elles commencent à slider sans perdre trop de ses qualités d'accroche et que les lèvres ne "partent" pas en petits morceaux ?
Y'a t-il une technique spéciale ? Une offrande ou une incantation aux dieux de la glisse à faire ?May the curve be with you !
acme, aka acme.lab, cf.sticker contest "La Linea"
PS. J'ai trouvé
ça sur le net, mais je ne sais quoi en penser...> http://www.loadedboards.com/adam2/blog/index.php?2008/03/26/112-how-to-break-in-soft-wheels-for-sliding (Conseil d'Adam Colton sur le déglaçage préalable aux slides)



Bonjour Acmé !
Si tes talents de dessinateur se rapportent à ton ramage de glisseur, il va falloir que je concocte une réponse intelligente à une question difficile.
Je reformule: comment déglacer ses roues pour atteindre ce bref nirvana qu'est le degré optimal d'agrément avant :
- déformation: à-plat, glisse latérale, conification, perte d'uniformité
- usure: perte de la qualité de la gomme, par le temps ou en réaction avec les sols utilisés.
- nouvelle mode.

Donc il faut déterminer ton programme: si l'air du temps demande de carver ET slider, il faut être capable des deux, pour frimer devant les filles (il n'y en a pas bcp) ou pour s'arrêter avant de passer sous les roues d'un camion ou par dessus une balustrade.
Je mets de côté toute tentative d'usure mécanique sur un banc d'essai, on est quand même là pour rigoler un peu non de d'là !
Je dirais: carving progressif et accentué, pour déglacer la bande de roulement et affuter les bordures (internes et externe: la lèvre externe est bien utile pour l'accroche, mais c'est l'interne qui va morfler en premier lieu s'il y a des décrochages intempestifs).

Soigne les surfaces sur lesquelles tu vas "faire " tes roues: j'ai reçu récemment de très vieilles kryptos absolument lisses, qui avaient essentiellement tourné en park béton, c'est étonnant. Les roues de roller quad qui ont tourné sur des rings en bois sont également bien particulières.

Le Nirvana va apparaitre .... puis s'éloigner: en fait une roue a plusieurs vies, jeune et souple, vieille et raide, avec ses intermédiaires ... La quarantaine me rend lyrique ...

Je jetterai un oeil à la prose d'Adam tout à l'heure pour voir si je dois revoir ma copie, je préférais rester créatif. Bonne route en tous cas, sois doux avec tes roues elles te le rendront longtemps.


J'ai refait un tour samedi avec des Krytos de 1977 très usées: les cages sont déformées, les lèvres irrégulières, donc le roulement est médiocre. Elles ont durcit et perdu du diamètre, elles sont devenues des bêtes de slide ! Les collectionneurs ne les reconnaîtraient plus !

Un peu plus tard après avoir découvert qu'Adam ne disait pas autre chose de plus sensé, je ne renie pas ce que j'ai écris:
- traiter ses roues avec amour
- rouler à plat, puis carver, puis accentuer les virages pour chercher le point de décrochage
- rester sensible aux conditions extérieures: température, qualité du sol
- ne pas "cramer" ses roues immédiatement par des slides intempestifs, sur un mauvais macadam .


Les roues qui se sont le plus "transformées" avec une saine usure ont été les Gumballs Pink reflex, qui se sont révélées après une sérieuse séance d'accrochage décrochage.
Les K70 sont également bonnes une fois usées ... et durablement.
Toutefois toutes deux se conifient très vite, et ce "confort" ne durera pas éternellement.

Sic transit gloria mundi !

3 commentaires:

Jereerej a dit…

Wha!!

Merci pour cet article, parce quand même, ça n'a rien à voir avec ton savoir à toi.. :)

Toujours autant de plaisir à te lire! :)

--
jere

acme a dit…

Très bel article !!! :)

Starfayeur a dit…

il y a rien meilleur que les roue en gomme. Ton article est super

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...